Les Autres Victimes de la Crise Grecque
2013
PDF avec les temoignages
PDF with the testimonies

En Grèce, le 17 juin 2012, le parti de l'Aube dorée remporte 7% des suffrages aux élections législatives et bénéficie d'un groupe parlementaire de 18 députés. L'idéologie de ce parti d'extrême droite est ouvertement fasciste et ses membres ne le cachent pas quand ils saluent l'arrivée de leur führer Mihaloliakos à main levée.

Régulièrement, les membres de l'Aube dorée organisent une multitude d'actions « coup de poing » : des soupes populaires de rue (réservées aux Grecs), des rapts et démolitions de marchandises de migrants-vendeurs de rue, la mise en place d’un numéro par lequel les Grecs peuvent contacter le parti en cas de litige avec des étrangers, des expulsions de squats de migrants. En pleine crise économique et sociale du pays, la population Grecque n'a plus confiance dans le gouvernement incompétent qui laisse place à ce genre d'action. Cette politique violente de l'Aube dorée est directe et elle arrive ainsi à conquérir une partie assez importante de l'opinion publique. Avec environ la moitié des policiers qui ont voté pour eux et une partie de l'Eglise de leur côté, cette idéologie devient quasi-légitime.

Des migrants, qu’ils soient avec ou sans papiers, sont quotidiennement victimes d'attaques dont les coupables ne sont jamais retrouvés ni condamnés. Javet Aslam, président de la communauté Pakistanaise, estime qu'il y a eu 700 à 800 victimes les dernier deux ans. Quand il y a une présence policière, l’agresseur et la victime sont amenés au poste ou ils sont tous les deux questionnés puis relâchés. Dans certains cas, l'agresseur est relâché mais le migrant est détenu à cause de sa situation irrégulière même s'il est blessé. Dans ces conditions d’absence de justice, la majorité des victimes ne portent pas plainte par crainte de s’attirer des ennuis.

Même si ces attaques sont pour la plupart racistes, la violence de l'Aube dorée ne s'arrête pas là. Les homosexuels, les anarchistes et les gauchistes mais aussi les gens qui simplement n'adhèrent pas à leur idéologie se sont aussi retrouvés victimes de cette politique de la violence.